Baptême

Table des matiéres:

  • Préparer notre célébration
  • Rituel du sacrement
  • Extraits du Catéchisme de l'Église Catholique sur le Baptême


     Préparer notre célébration

Pour les adultes et les enfants en âge de communier, le baptême est suivi de la communion : il est célébré nécessairement au cours de la messe. Pour les petits enfants, qui dans l'Eglise latine ne communient pas (ce serait différent chez les Orientaux), le baptême peut être célébré en dehors de la messe. Accueillir les enfants au cours de la liturgie dominicale, cela souligne davantage l'entrée dans l'Eglise, assemblée de pierres vivantes et pas seulement monument historique (lorsque les familles ne sont pas pratiquantes, plutôt que de leur imposer la messe, on les invite parfois à la fin de la célébration).
Ces diverses possibilités expliquent que l'uniformité n'est ni possible ni souhaitable. Il y a chaque fois un discernement pastoral à faire, qui tiendra compte de la famille, de la communauté, du prêtre (ou du diacre), des circonstances. Mais un point à tenir ferme, me semble-t-il, est de célébrer les baptêmes le dimanche, jour de la Résurrection, quand ils ne sont pas célébrés à Pâques, selon la tradition la plus ancienne.

  ​Tout baptême, d'enfant ou d'adulte, est un événement écclésial.

La deuxième question est nuancée, elle appelle une réponse également nuancée. Le baptême d'un petit est un moment de grâce dans la vie d'une famille ; on veut le préparer ; on souhaite que la célébration soit personnalisée (comme le permet le Rituel actuel avec le choix des lectures, des chants, de l'intercession) ; on désire à la fois un climat d'intimité et de solennité (je note au passage qu'il y a une certaine antinomie entre les deux termes). Il faut tenir compte de tout cela, sinon des familles ont l'impression de ne pas être accueillies, ou d'être otages d'un règlement trop administratif, ou trop militaire.
En même temps, tout baptême (d'enfant ou d'adulte) est un événement ecclésial. Il est absolument impossible de devenir enfant de Dieu sans devenir par le fait même frère des autres chrétiens. Le baptême est l'entrée dans l'Eglise, et cela est signifié au moins par la présence d'un ministre ordonné (diacre ou prêtre), d'un parrain ou d'une marraine, et, normalement, de la communauté locale.
A propos du parrainage, notons qu'en vérité il renvoie non pas au cercle de la famille et des amis, mais à la communauté chrétienne. Il doit être confié à un catholique convaincu et confirmé, ce que des familles ont parfois du mal à comprendre, et les équipes pastorales du mal à expliquer.

  

Une occasion à ne pas manquer de partager ce qu'on a reçu.

Essayer d'avoir un "baptême à soi" est donc contradictoire avec un acte de Foi véritable : le "Je crois" s'inscrit toujours dans un "Nous croyons". Dans les paroisses où j'ai été moi-même curé, les baptêmes étaient regroupés. Pas seulement pour des raisons pratiques - il n'est pas possible en effet que les prêtres soient disponibles à la demande chaque week-end (il y a les autres services à assurer : messes, mariages, diverses rencontres d'adultes et de jeunes). L'enjeu, c'est de manifester que le baptême ne se réduit pas à la célébration familiale de la naissance de l'enfant, mais qu'il est la célébration ecclésiale de sa naissance spirituelle.
En certains lieux, des parents redoutent de tomber sur une liturgie bâclée, ou un brouhaha sans recueillement, ou des lectures profanes remplaçant des lectures bibliques (cela arrive encore), ou une profession de Foi revue et corrigée qui s'éloigne du Credo. Cela peut expliquer leur résistance. Mais c'est un autre problème. Dans un cas de ce genre, la solution serait plutôt de négocier une célébration plus fidèle à ce que demande l'Eglise.
En revanche, la crainte d'être obligé de vivre cet événement avec d'autres familles, et en particulier avec des familles peut-être moins convaincues ou moins formées, est à exorciser absolument. C'est au contraire une occasion à ne pas manquer de partager ce qu'on a reçu. Sans oublier qu'on a aussi quelque chose à recevoir de frères qu'on juge un peu vite comme plus pauvres.

Combien de fois j'ai été émerveillé par la qualité des rencontres de préparation de baptêmes avec plusieurs familles. Et dans ce cadre, des parents qui donnent un témoignage de Foi, de prière, d'éducation chrétienne, d'amour évangélique, ont sur les autres un impact que le prêtre ne peut avoir de la même manière. Conclusion : Allez-y!

                                                                                                   Père Alain Bandelier ( "Famille Chrétienne", 24/03/2001)

           

Rituel du sacrement du Baptême

Chers amis, vous vous joignez aujourd'hui à des proches, afin de célébrer le sacrement de Baptême d'un enfant ou de plusieurs. Votre présence doit être pleine et entière en vous associant aux mystêres qui sont célébrés. Afin que votre présence soit une véritable participation à la joie de vos proches, nous vous confions ce dépliant qui vous permettra de suivre la toute la célébration du baptême.

 Ouverture de la célébration 

Le célébrant s'approche des personnes présentes et salue l'assistance.
Il rappelle la joie des parents qui reçoivent leur enfant comme
un don de Dieu, source de toute vie.
Dieu veut maintenant donner à cet enfant sa propre vie.


Le célébrant demande le nom de l'enfant:  Quel nom avez-vous choisi pour votre enfant ?
Les parent disent le nom de son enfant: N.

Célébrant: Que demandez-vous pour N., à l'Église de Dieu ?
Parents: Le Baptême.

Célébrant: Vous demandez le baptême pour votre enfant. Vous devrez l'éduquer dans la foi et lui apprendre à garder les commandements, pour qu'il aime Dieu et son prochain comme le Christ nous l'a enseigné. Etes-vous conscients de cela ?
Parent: Oui, nous le sommes.

Célébrant: Et vous qui avez accepté d'être parrain(s) et marraine(s) de cet enfant, vous devrez aider ses parents à exercer leur responsabilité. Etes-vous disposés à le faire?
Parrain et marraine : Oui nous le sommes.

Signation

Célébrant: N. la communauté chrétienne
t'accueille avec joie.
En son nom, je te marque de la croix,
signe du Christ, notre Sauveur.

Le célébrant invite les parents, parrain(s), marraine(s) à faire sur l'enfant le signe de la Croix.

Liturgie de la Parole

Lecture des textes de la Bible
(Ils peuvent être choisis par les parents de l'enfant.)

- Première lecture -
- Psaume -
- Proclamation de l'Evangile -


- Homélie - 

                           

Litanie des Saints

Par l'intercession des saints qui nous ont précédés dans la foi, confions-nous les uns les autres à la bonté de Jésus, le Christ, notre Seigneur.

 Seigneur, prends pitié (bis)    tous : SEIGNEUR PRENDS PITIÉ     
 O Christ prends pitié (bis)       tous : O CHRIST PRENDS PITIÉ
 Seigneur prends pitié (bis)     tous : SEIGNEUR PRENDS PITIÉ

 Sainte Marie, Sainte Mčre de Dieu, R/ PRIEZ POUR NOUS.           
                                                                                              
(tous)

Saint Michel et tous les anges de Dieu, R/ PRIEZ POUR NOUS.
                                                                                               (tous)
       Saint Jean Baptiste, R/ PRIEZ POUR NOUS. (tous)
       Saint Joseph, R/ PRIEZ POUR NOUS. (tous)
       Saint Pierre et saint Paul, R/ PRIEZ POUR NOUS. (tous)
       Tous les Apôtres du Seigneur, R/ PRIEZ POUR NOUS.  
                                                                                            (tous)

(On peut ajouter les saints patrons des baptisés et de leurs parents, parrain et marraine.)

     Vous tous, saints et saintes de Dieu, R/ PRIEZ POUR NOUS.  
                                                                                                  (tous)

       Jésus, fils du Dieu vivant, R/, ÉCOUTE-NOUS. (tous)

Pour que cet (ces) enfant (s) devienne (ent) par le baptęme membre(s) de ton Corps, R/,ÉCOUTE-NOUS. (tous)
Pour qu'il (s) vive (ent) selon l'Esprit qu'il(s) va (vont) recevoir, R/, ÉCOUTE-NOUS. (tous)
Pour qu'il (s) demeure (ent) toute sa (leur) vie dans la famille des enfants de Dieu, R/, ÉCOUTE-NOUS. (tous)
Pour que leurs parents, leurs parrains et marraines l'aident à connaître Dieu et à l'aimer, R/,ÉCOUTE-NOUS. (tous)
Pour que nous chrétiens donnions à cet enfants le témoignage de la foi, R/, ÉCOUTE-NOUS. (tous)

        O Christ, écoute-nous R/ O CHRIST, EXAUCE-NOUS. (tous)

Prière d' Exorcisme

       N..., que la force du Christ Sauveur te fortifie, lui qui est le Sauveur et qui vit pour les siécles des siécles. R/Amen

Bénédiction de l'eau

Renonciation au MAL (à Satan)

....Si donc vous êtes conduits par la foi et si vous prenez la responsabilité de l'aider,  je vous invite aujourd'hui, en vous rappelant que vous avez été baptisés, à renoncer au péché et à proclamer la foi en Jésus-Christ, la foi de l'Église, dans laquelle tout enfant est baptisé.

* Pour vivre dans la liberté des enfants de Dieu, Rejetez-vous le péché ?

Parents, parrains, marraines: R/ JE LE REJETTE (tous)

* Pour échapper à l'emprise du péché, Rejetez-vous ce qui conduit au mal ?

Parents, parrains, marraines: R/ JE LE REJETTE. (tous)

* Pour suivre Jésus, le Christ, Rejetez-vous Satan qui est l'auteur du péché ?

Parents, parrains, marraines: R/ JE LE REJETTE. (tous)

Profession de Foi

Le célébrant demande aux parents et parrains
une triple profession de foi
que l'enfant aura à apprendre et à redire personnellement:

* Croyez-vous en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ?

Parents, parrains, marraines, tous: OUI, JE CROIS.

* Croyez-vous en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui est né de la Vierge Marie, a souffert la passion, a été enseveli, est ressuscité d'entre les morts, et qui est assis ŕ la droite du Pčre ?

Parents, parrains, marraines, tous: OUI, JE CROIS.

* Croyez-vous en l'Esprit-Saint, à la Sainte Eglise catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair, et à la vie éternelle ?

Parents, parrains, marraines, tous: OUI, JE CROIS.

Telle est notre foi. Telle est la foi de l'Eglise que nous sommes fiers de proclamer dans le Christ Jésus Notre Seigneur

Rite du Baptême

Célébrant : N..., je te baptise au nom
du Père et du Fils et du Saint-Esprit. AMEN

         

Onction avec le Saint-Chrême

Remise du vêtement blanc

Remise du Cierge allumé


NOTRE PèRE, QUI ES AUX CIEUX,
QUE TON NOM SOIT SANCTIFIÉ,
QUE TON RÉGNE VIENNE,
QUE TA VOLONTÉ SOIT FAITE
SUR LA TERRE COMME AU CIEL.
DONNE-NOUS AUJOURD'HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR,
PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES COMME
NOUS PARDONNONS AUSSI
à CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉS.
ET NE NOUS SOUMETS PAS à LA TENTATION,
MAIS DÉLIVRE NOUS DU MAL. AMEN.

         

      Benédiction finale

Le célébrant donne ensuite la bénédiction
à la mére qui porte le nouveau baptisé, au père,
aux parrains et marraines
ainsi qu'à l'ensemble des fidéles présents.

Salutation Mariale:

Je vous salue Marie, Pleine de grâce,
le Seigneur est avec Vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie,  Mére de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort. Amen

Célébrant peut conclure ainsi: Allez dans la paix du Christ.
Tous repondent: Nous rendons grâce à Dieu

        Signature des registres du Baptême

________________________________________

Extraits du catéchisme de l'Église catholique sur le Baptême:

1252 La pratique de baptiser les petits enfants est une tradition immémoriale de l'Église. Elle est attestée explicitement depuis le deuxičme siècle. Il est cependant bien possible que, dès le début de la prédication apostolique, lorsque des " maisons" entières ont reçu le Baptême (Ac 16, 15. 33 ; 18, 8 ; 1 Co 1, 16), on ait aussi baptisé les enfants.

1253 Le Baptême est le sacrement de la foi (cf. Mc 16, 16). Mais la foi a besoin de la communauté des croyants...

1254 Chez tous les baptisés, enfants ou adultes, la foi doit croître après le Baptême... Le Baptême est la source de la vie nouvelle dans le Christ de laquelle jaillit toute la vie chrétienne.

1255 Pour que la grâce baptismale puisse se déployer, l'aide des parents est importante. C'est là aussi le rôle du parrain ou de la marraine, qui doivent être des croyants solides, capables et prêts à aider le nouveau baptisé, enfant ou adulte, sur son chemin dans la vie chrétienne . Leur tâche est une véritable fonction ecclésiale. Toute la communauté ecclésiale porte une part de responsabilité dans le déploiement et la garde de la grâce reçue au Baptême.